Présentation


PASSINS et ARANDON les deux communes historiques de la Commune nouvelle  ARANDON-PASSINS depuis le 1/01/2017

PASSINS a une superficie de 1 392 ha avec une altitude variant entre 215 m au Nord à 382 m au Sud.

Le nombre d’habitants s’élève à 1 149 (chiffres INSEE au 01/01/2014)

  • Commune de l’Isère
  • Arrondissement de La Tour du Pin
  • Canton de Morestel
  • Communes voisines : Sermérieu, Courtenay, Vézeronce-Curtin et Morestel.
  • A 16 km de Bourgoin-Jallieu la plus grande ville aux alentours
  • A 50 km de Lyon et de Grenoble

La commune comprend le bourg et cinq hameaux principaux :

  • à l’Ouest Chassins
  • au Nord Crevières
  • au Sud-Est Charbinat et Bachelin
  • au Sud le Bois
  • le château légendaire de Montolivet
  • l’église
  • les fours
  • les lavoirs
  • l’ancienne chapelle

Les paysages de la commune offrent une grande variété : au sud une chaîne de collines atteignant 300 m en partie boisée datant de l’époque tertiaire, au bas de cette colline s’étend une plaine comportant des étendues marécageuses, des prairies et des terres cultivées. De cette plaine émergent quelques buttes calcaires telle que celle des Charmieux au Nord-Est du village. La rivière La Save est le principal cours d’eau qui traverse la commune.

Le Rhône coule en amont à quelques kilomètres au Nord de Passins, au pied des monts du Bugey, de la Dent du Chat, … Passins possède quelques sites naturels méritant d’être signalés :

  • au Nord le grand marais de l’Epau, la roche glaciaire au dessus des tourbières ainsi que les abords du lac de Save
  • au Sud les collines boisées de Bachelin, du Fay et d’Audion
  • à l’Ouest les bois et le plateau de Montolivet.

En 1793 PASSINS s’écrivait sans « S », ce n’est qu’en 1801 que nous trouvons PASSINS avec un « S ». Ses habitants sont les passinois et passinoises. PASSINS fut un lieu de peuplement très ancien, en effet, en 1981, des fouilles ont été effectuées au Nord-Est du village sur le site d’une villa gallo-romaine (1er siècle avant JC). La villa gallo-romaine était située sur la voie romaine allant de Lyon à Yenne. D’autres vestiges de cette période ont été retrouvés sur la commune, notamment au hameau de Chassins.

ARANDON

Le village compte plusieurs hameaux : Concharbin, Bologne, Lonne.

Les communes les plus proches d’Arandon : Courtenay (38510), Sermérieu (38510), Morestel (38510), Creys Mépieu (38510)

Autrefois, la gare d’Arandon faisait partie du réseau ferroviaire du Chemin de fer de l’Est de Lyon.

L’économie locale est caractérisée par :

  • production de fromage de chèvre
  • fonderie d’aluminium
  • chambres d’hôtes
  • passage (récent) de la Via-Rhôna devrait alimenter le tourisme 12

    Quelques monuments et sites remarquables

     

    Église Saint-Cyprien d’Arandon.

    • Église Saint-Cyprien, xviiie et xixe siècles.
    • Ancien prieuré
    • Les étangs de la Save et de Serre
    • Fours à pain (principalement à Concharbin)

Sa démographie

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation8. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 20059,Note 1.

En 2014, la commune comptait 612 habitants, en augmentation de 9,87 % par rapport à 2009 (Isère : 3,74 % , France hors Mayotte : 2,49 %)